D’habitude, j’aime bien, mais, là, j’aime vraiment pas celle-là: « ROD STEWART : Da ya think I’m sexy ? »

Cette fois-ci, c’est Jimmy du blob Absolutely Cool qui s’y colle et quand on connait son admiration pour Rod Steward, on se demande ce qu’il va nous dire…

Cette chanson ne figure peut-être pas ici pour les raisons que vous pourriez imaginer. Je n’en suis pas particulièrement fier mais, intrinsèquement, je ne déteste pas cette étrange ritournelle un tantinet vulgaire. En effet, malgré son hideuse pochette ; son titre idiot ; ses paroles guère plus malines ; la mélodie du synthé largement inspirée du If you want my love, put something down on it de Bobby Womack ; son refrain, éhontément plagié sur celui du Taj Mahal de Jorge Ben (après avoir été condamné, Rod n’aura d’autres choix que de reverser toutes les redevances du disque à l’Unicef) et son vilain rythme discoïde, je ne dédaigne pas, à l’occasion, me trémousser sur cette chose que je trouve inexplicablement excitante !

C’est ainsi, nul n’est parfait, et je pense que chacun a le droit à sa petite dose de plaisirs coupables… Le vrai problème se situe ailleurs. Je connais un nombre important de personnes de goût qui ont découvert Rod Stewart avec ce machin improbable et qui, de part le fait, refusent de prêter ne serait-ce qu’une oreille aux innombrables et mirifiques chefs-d’œuvre que notre homme a pu réaliser avec le Jeff Beck Group, les Faces ou durant sa période chez Mercury – et, pour ce crime, Da ya think I’m sexy ? mérite amplement notre détestation.

Jimmy Jimi

PS d’Audrey: Pour ceux qui veulent savoir tout le bien que Jimmy pense de Rod Steward, vous pouvez lire ceci.

Donc si, vous aussi, vous en avez une qui vous donne des boutons, contre l’avis générale, vous n’avez qu’à nous contacter ici pour ça.

4 réflexions sur « D’habitude, j’aime bien, mais, là, j’aime vraiment pas celle-là: « ROD STEWART : Da ya think I’m sexy ? » »

  1. J’apprécie que ce blog devienne, peu à peu, le lieu où on se lâche, où l’on se sent bien, et où on va s’autoriser quelque confession coupable. Entendre Jimmy avouer qu’il aime bien « Do you think I’m sexy », c’est bien la preuve qu’on est ici entre nous, que personne n’écoute et qu’on peut se laisser aller. Tiens, je vais apporter ma pierre à l’édifice: j’aime bien… euh… Zazie ! Tu le crois, toi ?

    J’aime

  2. J’étais assez jeune à l’époque de ce titre. Mais j’avoue qu’il a fait partie de ceux qui ont fait que, dans un coin de ma tête d’enfant, j »aimai bien le disco. Je me rappelle que je l’associais dans ma tête à Heart of Glass.
    Concernant l’argumentation de Jimmy, je la trouve très bien formulée, car elle montre à la fois le côté honteux et à la fois la tendresse, tout en invitant tout le monde à creuser ses disques.
    Audrey

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s