A redécouvrir (3): Spiritualized – Let It Come Down (2001)

Comme, ces derniers temps, les cimetières se remplissent tristement, nous vous proposons, pour changer, un artiste revenu d’entre les morts. En effet, courant 2005, Jason PIERCE, le leader de Spiritualized, l’aurait été déclaré cliniquement pendant quelques instants des suites d’une improbable double pneumonie. A ce jour, rassurons-nous, il est toujours en vie. Quant au disque en question, il est d’une ambition folle, démesurée, convoquant parfois plus de 100 musiciens.

Spiritualized prove that Ladies and Gentlemen We Are Floating in Space has  aged tremendously well - Barbican, review

Pour autant, Pierce réussit à obtenir ce que beaucoup ont vainement (voire prétentieusement) tenté, car le résultat est parfois d’une troublante simplicité évangélique. Pour nous, il est l’un des seuls à toucher ici le Graal en utilisant tout un orchestre symphonique, car il évite toute tentation décorative de la pop baroque, la complexité démonstrative du prog ou le pompiérisme des rockers revisitant leur propre répertoire, façon réarrangée juste pour l’occasion. Ici, la dimension symphonique fusionne véritablement avec l’essence du rock (ou de la pop) dans une matière sans grumeau, parfaitement fluide, comme coulée dans une lave incandescente (promis, on avait écrit l’article avant de voir le clip!). Ce n’est ni du classique, ni du rock, et cela ne sonne surtout pas prétentieux. Le morceau Out of sight (qu’il faut écouter très fort!) est à notre sens le plus bel exemple. Il nous emmène très loin, en tout cas beaucoup plus loin que n’importe qui d’autre, dans cette zone où la beauté est telle qu’elle en devient presque effrayante.

La preuve par le son et l’image!

Son secret ? Là où certains ont exploré le blues ou la country pour créer de nouveaux horizons musicaux, Jason PIERCE, lui, est fasciné par le Gospel. Bien entendu, un Gospel hautement psychotrope compte tenu des penchants illicites du bonhomme. Mais ne vous laissez pas piéger par cette douceur opiacée qui pourra ci et là vous envahir, car le disque contient également de vrais embardées pleines de violence toute stoogienne et velvetienne en diable, comme si la musique avait encore conservé intact son pouvoir primitif et indomptable de vous sauter à la gorge. Parfois, également, ce disque nous place dans une situation inconfortable, comme au bord de la rupture- vous savez, ce moment où on est prêt à craquer et à zapper- et c’est ce qui rend pour nous ce disque encore plus incontournable, parce qu’il a des exigences à notre égard.

Alors, étrangement, au fil des morceaux, on saisit soudain pourquoi Jason PIERCE a choisi ce nom de Spiritualized. Il ne s’agit pas seulement pour lui de faire de la musique mais bien de nous aider et de soigner notre âme par son entremise. Et dans ce cas, peu importe qu’il en fasse parfois un peu trop, l’important est d’essayer et de nous faire toucher du bout des doigts cette nouvelle forme de beauté. Une beauté tantôt apaisée, tantôt sauvage, mais toujours libre de se révéler à nous si on s’en donne (un peu) la peine et de bousculer nos oreilles (parfois un rien blasées). Une beauté qui pourrait être tout bonnement synonyme ici de spiritualité, dans ce monde qui en manque parfois affreusement.

Voilà donc une œuvre vraiment complexe à la simplicité toute lumineuse, et parfois follement réconfortante, comme cette promesse sans nom contenue dans le nom du groupe. Pour cela, il n’y a qu’à écouter Stop your crying pour partager cette expérience. En fait, il faudrait créer une rubrique rien que pour elle et que l’on aurait nommée « Les chansons qui nous aident à être heureux« .

Le pouvoir si rare de cette musique est alors de nous redonner l’envie d’être à nouveau un enfant, uniquement pour le plaisir de revivre des peurs soudainement tapies dans l’obscurité ou de ressentir, une dernière fois, le réconfort quand quelqu’un nous aidait à sécher ces bonnes grosses larmes qui nous coulaient du coin de l’œil.

Spiritualized – Let It Come Down (2001)

letitcomedown Instagram posts (photos and videos) - Picuki.com
  1. On Fire
  2. Do It All Over Again
  3. Don’t Just Do Something
  4. Out of Sight
  5. The Twelve Steps
  6. The Straight and the Narrow
  7. I Didn’t Mean to Hurt You
  8. Stop Your Crying
  9. Anything More
  10. Won’t Get to Heaven (the State I’m in)
  11. Lord Can You Hear Me

Pour se laisser aller à la spiritualité, c’est ici!

Audrey et Francis

Alors, si, vous aussi, vous avez envie de nous faire redécouvrir un disque, contactez-nous ici.

3 réflexions sur « A redécouvrir (3): Spiritualized – Let It Come Down (2001) »

  1. Merci beaucoup c’est par cet album que j’ai découvert Spiritualized. Mais 20 ans, pfff je les ai pas vu passer.
    Et la pochette en relief pfff pour tout avouer sans cette satané poussière ça resterait toujours l’élément majeur de notre décoration intérieure

    J’aime

  2. Il y a un an ou deux, je ne connaissais même pas de nom ce groupe, et depuis je ne connais qu’une chanson arrivée chez moi je ne sais plus comment : “Ladies & Gentlemen We Are Floating in Space (I Can’t Help Falling In Love)”. Je m’étais dit qu’il faudrait que j’en écoute plus mais je ne l’ai jamais fait ; cet article tombe bien… d:-)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s