Les Théories du rock(3): La Musique de Nick Cave est-elle devenue « ennuyante »? Nick Cave et Warren Ellis – Carnage (2021)

On va faire d’une pierre deux coups: lancer un petit débat et vous présenter une nouveauté.

Nick Cave & Warren Ellis - 'Carnage' - Mowno

Nick Cave possède un univers musical désormais bien établi. Disons qu’il y a peu d’effets de surprise à s’y plonger. Au fil des années, on a pris l’habitude de dire que sa musique (et sans doute lui-même) s’était assagie. Et, à force de le répéter, on a certainement oublié à quel point elle aura pu être tourmentée, voire violente et sauvage. Il est vraie que cette lutte entre l’ombre et la lumière alimentait pour une large part notre fascination. D’ailleurs, on peut dire qu’il assumait pleinement cette dimension de dandy décadent, voire même qu’il s’était créé sur mesure ce personnage, avec ce qu’il impliquait parfois de caricatural (et qui agaçait également certains, comme quoi on ne peut plaire à tout le monde en s’appelant Nick Cave). Alors, avec les années 90, puis amplifié les années 2000, on a certainement pris une certaine distance avec sa musique, parce qu’en gros, on savait à quoi s’attendre, comme c’est le cas de beaucoup d’artistes dont l’œuvre ou la carrière s’étire.

Alors, peu à peu, certains y ont trouvé un certain ennui, jusqu’à lire ci ou là que sa musique était devenue chiante. Et on a parfois pris l’habitude de ne plus l’écouter du tout. Or, depuis Push away the sky de 2013, Nick Cave aligne des disques d’une beauté de plus en plus intérieure. Certes, le drame du décès de son fils en 2015 hantait les deux précédents (et sans doute celui-ci par intermittence), mais il semble avoir renouvelé son inspiration, et ce, au détriment de ses fidèles Bad Seeds, au profit de sa collaboration avec Warren Ellis. Si elle a commencé de manière ludique avec les musiques de films et l’aventure électrique du side project Grinderman (justement quand la routine musicale pointait son bout du nez), elle a gagné en ampleur au fil des années 2010.

Pour ma part, je ne suis pas toujours fan du travail de Warren Ellis, notamment sur l’album précédent Ghosteen (pourtant régulièrement bouleversant et magistral) avec ses boucles, ou sur ses atmosphères de clavier qui semblent dater déjà d‘une ou deux décennies. L’important n’est pas là, mais que son approche semble stimuler la créativité de Nick Cave. Ce dernier avance de plus en plus à découvert. Si la noirceur (régulièrement teintée d’humour) a quasiment toujours hanté son œuvre, il n’a plus besoin d’avancer masqué derrière des personnages. Au contraire, de cette noirceur sourd une tristesse sans voile, presque impudique, dans laquelle il abandonne toute fierté. Quelque chose de presque féminin en émane. C’est notamment perceptible dans le changement de registre de sa voix habituellement si grave et virile, comme ici sur la fin de Lavander Field, où elle se fait plaintive et tire vers l’aiguë. Et surtout, tout le long de Carnage, le travail de Warren Ellis, bien qu’omniprésent, se fond totalement dans les chansons.

Carnage” είναι το νέο άλμπουμ των Nick Cave και Warren Ellis (video) |  Yellow Radio

En soi, les chansons de l’album s’inscrivent donc dans la continuité des deux précédents et le rôle de Warren Ellis est tout entier dédié à mettre en valeur ce chant douloureux. Quant à Nick Cave, certes, on peut dire qu’il ne révolutionne pas son art, et pourtant, cette musique plus atmosphérique rend son chant encore plus expressif. Il n’y a qu’à écouter le minimalisme de Shattered Ground. L’autre vertu de ce disque est d’être court, autour des 40mn. Une sorte d’album à l’ancienne, avant que le format CD ne dilue le contenu, écrit et enregistré dans l’urgence dans le contexte qu’on connait, mais de bout en bout inspiré, formant comme un écrin pour l’auditeur confiné depuis des mois.

Alors, la musique de Nick Cave est-elle devenue chiante ? On peut indéniablement concéder qu’elle a perdu sa dimension animale pour laisser exploser quelque chose de plus intériorisé. D’ailleurs, Nick Cave ne lutte plus contre des démons (notamment les siens) mais contre des fantômes. A l’écoute de ses derniers disques, on ne peut qu’être admiratifs sur sa démarche, certes qui implique certainement une sorte de catharsis, mais surtout de la sincérité qu’ils dégagent. Il sait désormais exploiter tous ses moyens artistiques dont il a assimilé au cours de sa désormais longue carrière pour exprimer ce qu’il cherche à atteindre, et Warren Ellis semble pour cela l’avoir libéré, là où les Bad Seeds le rattachaient à une dimension rock parfois plus théâtralisée. C’est désormais en homme mûr, à la fois plus apaisé et blessé, que Nick Cave avance dans la vie. Une vie qu’il ne cesse d’ailleurs de questionner. Mais, en se parlant à lui-même, il crée paradoxalement une forme d’universalité qui nous touche et nous questionne d’autant plus fortement.

Donc, si on peut comprendre que certains ont perdu leur attirance pour l’artiste, pour notre part, ses derniers disques prouvent combien il fait parti des grands et à quel point il construit une œuvre riche et passionnante. Alors, au final, avant, Nick Cave, c’était mieux ? On va tâcher d’y répondre en creusant le dossier lors des prochaines semaines.

En attendant, vous pourrez vous faire votre opinion sur cette nouveauté ici.

Francis et Audrey

Nick CAVE & Warren ELLIS- Carnage (2021)

1.Hand of God

2.Old Time

3.Carnage

4.White Elephant

5.Albuquerque

6.Lavender Fields

7.Shattered Ground

8.Balcony Man

Donc, si, vous aussi, vous avez une théorie du rock ou une nouveauté que vous souhaitez partager, notre blog vous est ouvert, et pour ça, cliquez ici.

Une réflexion sur « Les Théories du rock(3): La Musique de Nick Cave est-elle devenue « ennuyante »? Nick Cave et Warren Ellis – Carnage (2021) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s