Les grandes chansons cachées- The Cure: Forever

Cette rubrique est conçue pour parler de chansons cachées ou en dehors des publications officielles d’un artiste ou groupe, généralement en Face B ou en live.

On ne va pas le cacher, mais The Cure était et reste l’un de nos groupes favoris. Pour ma part, si je n’écoute plus trop leurs albums studios, je prends un plaisir grandissant à me plonger dans leur répertoire live (on aura sans doute l’occasion d’y revenir). D’ailleurs, leurs shows ont pris de plus en plus d’ampleur au fil des années. Aujourd’hui il n’est pas rare que le groupe joue plus de 3h.

Mais ce n’est pas exactement de ça dont je voulais vous parler mais d’une chanson très à part dans la discographie du groupe intitulée Forever. Et sa petite histoire, comme vous le verrez, la rend également fascinante à plus d’un titre.

Concert - The Cure Live: Cure, The: Amazon.fr: Musique

Cette chanson de Cure n’a quasiment jamais été publiée officiellement. Pendant longtemps, il n’était possible de la connaitre que sous la forme d’un bootleg que le groupe avait proposé uniquement sur la Face B de la K7 de leur premier concert officiel Concert: The Cure live de 1984, qui était intitulée Curiosity (killing the cat) et qui reprenait des prestations live de leurs chanson sélectionnées dans des concerts pas forcement très officiels (et où le son était assez approximatif (oui, parce qu’à cette époque, le son d’un groupe en concert n’était pas forcément aussi confortable que celui en studio, on a tendance à l’oublier)). En clair, il fallait vraiment connaitre le groupe pour fouiller dans leur discographie, sachant que le groupe a souvent glissé sur ses Faces B de K7 des bonus (le long instrumental Carnage Visor sur Faith, leurs Face B sur leur première compilation Standing on the beach).

La version de Curiosity

Bien sûr, on pourrait dire que ce morceau est de ce fait anecdotique et qu’il s’agit de ceux qu’un groupe rode sur scène jusqu’au jour où il décide de l’abandonner, comme c’est certainement couramment le cas. Et s’il s’agissait d’un véritable morceau important, il figure généralement sur le live officiel en guise d’inédit. Il ne va pas sans dire que ça n’a rien à voir avec le traitement très confidentiel choisi par The Cure pour le proposer à ses fans.

All mine (en version officielle, donc tronquée car la prestation faisait plus de 11mn).

En effet, la version « officielle » de Forever est d’une part avec un son assez pourri (sans doute non officiel et enregistrée dans la salle) et, d’autre part, il y a dans Curiosity deux inédits, l’un nommé Forever et l’autre All mine (à moins qu’une erreur se soit glissée et que les noms de chansons étaient inversés sur la K7). Or, le groupe continuera de jouer Forever plus de 20 ans plus tard (toujours dans des concerts généralement plus intenses que les autres) mais sous la forme « All mine« . D’ailleurs, cette sorte de jam pouvait prendre différents noms, dont All I ever want to do is killed her (très poétique, n’est-ce pas?). Il ne va pas sans dire que l’étirement et la bouillis sonore de certaines versions de l’époque ne rendent pas toujours honneur à la qualité sous-jacente de cette chanson.

Une version de 2004 dans un format « standard » de 6/7mn

Il faut savoir que la structure même de ce morceau est très flottante et permet toute sorte d’improvisations, ce qui permet de le faire durer à loisir en fonction de l’humeur du groupe. Si la version officielle fait moins de 4mn, la version live standard fait plutôt 6/7mn et il en existe des versions de plus de 10mn voire 14mn. Il ne va as sans dire que Robert Smith doit également plus ou moins improviser son texte, car je n’ai pas l’impression qu’il chante la même chose à chaque fois…

Une belle version enchainé avec A Forest qui prouve que le groupe est devenu une redoutable machine de guerre sur scène.

Or, pour ma part, il s’agit vraiment de l’une de mes chansons favorites du groupe. Elle dégage à la fois une puissance, une tension et une violence quasi unique dans le répertoire du groupe. Clairement, elle a été écrite lorsque le groupe était dans sa période la plus chaotique et, quand le groupe l’utilise, c’est généralement pour conclure le show. Et je vous invite à comprendre pourquoi en vous plongeant dans la version ci-dessous.

Une très belle version de 12mn

En effet, que dire et que faire après une telle déflagration! Réclamer un rappel après ça, on sait que ça sera forcément moins fort…

La particularité de la structure fait qu’elle rentre pour moi dans une catégorie très à part des chansons qu’on pourrait qualifier de « plus c’est long, plus c’est bon » (à condition que le son soit correct et que la sauce ait prise dans le groupe). D’ailleurs, je pense que le son et l’ambiance qui se dégage de la chanson a servi de matrice pour leur album éponyme de 2004. Dans ces conditions, on peut s’interroger sur la nécessiter de l’enregistrer en studio, car l’âme même de la chanson est justement d’être une photo de l’humeur du groupe à l’instant T.

Donc on vous invite vivement à redécouvrir cette perle noire de leur répertoire et à lui donner la place qu’elle mérite.

Francis

PS: je dois avoir en mp3 une dizaine de versions de cette chanson. Merci de vous manifester si cela peut vous intéresser.

Et, si vous aussi vous connaissez une chanson cachée ou inconnue qui mérite plus que les honneurs, vous pouvez nous contacter ici.

19 réflexions sur « Les grandes chansons cachées- The Cure: Forever »

  1. Si Cure a été capable dans sa carrière d’une grande chanson, cela a été très très profondément caché, peut-être même caché au groupe Cure lui-même.

    (Je fais ma mauvaise langue après n’avoir lu que le titre de cet article, et sans avoir écouté ; je n’ai pas voulu m’en empêcher, il faut être un peu salaud de temps en temps, mais gentil salaud…)

    (Je lirai et écouterai plus tard.)

    J’aime

  2. Il ne m’avait pas échappé que Cure ne fait pas l’unanimité au sein de la communauté rock. Nick Cave non plus, d’ailleurs, ce blog a démontré que trop de Cave nique Cave (ha ha ha !). Mais alors. quel groupe peut se targuer de fédérer TOUS les amateurs de rock ? The Beatles ? Les Stones ? Neil Young ? Dorothée ?

    J’aime

    1. Je vais te dire, la communauté rock, je veux pas dire qu’on s’en fout mais… En fait, moi, c’est même son côté « bien pensant » et parfois son esprit sclérosé qui me fatiguent (Ne prends en rien ces propos à titre personnel, bien entendu, surtout pas). Tu as pu remarquer qu’on essaie justement de rompre avec tout ça. Mettre « Tout Baigne » pour la St-Valentin, c’était bien pour marquer cette rupture.
      Mais on se rend tristement compte que, quoi qu’on mette, à part vous deux, ça ne suscite pas grand intérêt. Parler de musique sur un blog comme celui-ci dans le monde des réseaux sociaux, c’est un truc d’un autre âge, malheureusement.

      Il est de bon ton de dénigrer Cure quand on aime soit disant le vrai rock. Je pense que ce groupe a certainement eu plus l’âme rock que 90% des soi-disant groupes vraiment rock. Et ses lives en sont d’ailleurs la preuve.
      Quant à ce que nous ayons démontré quoi que ce soit sur l’intérêt ou non de Nick Cave, c’est nous donner une ambition qu’on a pas. On a entre 5 et 15 visiteurs par jour. Alors oui, ces quelques personnes n’ont pas laissé de commentaires pour des groupes pointus qu’on n’a pas forcément envie d’écouter tous les jours… ça prouve surtout que le blog n’a pas trouvé son public, si tenté qu’on le trouve un jour et que ce projet ne soit pas voué à l’échec dès le départ. On parle de choses qui nous tiennent à cœur. Point.

      Nous, ce qui nous intéresse, c’est de susciter des réactions ou des débats. Alors, bien entendu, en parlant d’une chanson comme Forever, on s’attendait pas à ce qu’on nous attaque sur les qualités des chansons des Cure, mais plutôt qu’on rebondisse sur l’histoire de cette chanson ou de donner envie de parler de ce type de chansons dans l’histoire d’autres groupes. Si ça ne prend pas, ben on aura essayé mais on s’acharnera pas. Ce blog prend un temps fou. On pourrait juste mettre un disque avec un lien pour télécharger, mais c’est pas le but. Le but, c’est de trouver des personnes qui ont envie de parler musique.

      Audrey

      J’aime

      1. Yes ! Voilà Audrey comme on l’aime. Qui s’engage, qui se lâche, qui se fâche. On te retrouve comme au temps de tes joutes épistolaires avec Jimmy. Je vois bien que ton blog a du mal à démarrer, à trouver son public. Mais n’est-ce pas un peu le propre de tous les blogs ? Quant à moi, je ne suis pas contre une dose supplémentaire de téléchargement. N’oublie pas que ma culture rock reste à faire.

        J’aime

      2. Si tu veux accélérer ta culture rock avec plein de téléchargement, tu trouveras dans « Nos blogs amis » de quoi prendre de grosses doses!
        Francis

        J’aime

  3. Bon bah je me fends d’un commentaire alors. Merci pour les découvertes, bien que fan de Cure intermittent, je ne connaissais évidemment pas ce Forever. Je lis ce blog depuis sa création et j’y viens tous les jours, curieux de trouver de quoi rassasier ma culture musicale (d’ailleurs, pour moi Sleepwalker vaut mieux que Word of mouth :)). Donc merci Audrey, Francis et les autres contributeurs, je me verrai bien contribuer moi aussi à un moment ou à un autre avec un post, si j’ose me lancer (et si j’ai la permission)…

    J’aime

    1. C’est un commentaire qui nous fait très plaisir.
      Pour le débat des Kinks, je vais tricher mais je dirais Somethin’ else.
      Pour les contributions, au contraire, tu es vivement encouragé!!!
      Francis

      J’aime

  4. Je profite d’écouter le CURE pour réagir à la part désabusé du commentaire de Audrey. Pour commencer, le blog est jeune il faut peut-être patient.
    Pour la discussion, à mes débuts de blogueur modeste, j’avais été approché par une étude de sociologie qui faisait le tour des moyens d’expression autour de la musique.
    Je n’étais qu’un exemple de blog très perso, éclectique et ceci explique la modestie des réactions d’après l’étude, ne décollaient que les initiatives de niches musicales ou de nouveautés associés avec des événements pour que le lecteur puisse se tourner vers des dates de concerts etc… De mon point de vue ce type de blog doit trouver son plaisir dans l’expression, moins dans le débat.
    Pour des échanges et des débats c’est moins adaptés, le forum était un moyen plus efficace mais plus lourd à maintenir. Et par expérience – je n’ai connu ce type qu’en tant que membre actif mais jamais modérateur ceci dit – un forum fini pas s’essouffler.
    Je prends l’exemple des retours sur l’article des Kinks, peu de rebonds de la part même de l’initiateur du message. Normal car déjà sur d’autres sujets à écrire

    Et le Cure? Je dois réécouter, un peu frustré, l’impression que les images manquent dans celui que j’ai choisi

    à suivre

    J’aime

    1. On est parti dans ce projet en sachant qu’il est normal d’avoir peu de retours. C’est même la terrible loi du net pour la quasi totalité des blogs. Et sans doute plus encore aujourd’hui qu’au début du net, parce qu’on a pris l’habitude de se servir sans dire merci. Donc, rien avec le peu qu’on a, c’est déjà plus que la plupart.
      Pour ce qui est des Kinks, je pense qu’on était certainement débordés tous les deux par le travail, parce que globalement on répond à presque tous les messages. Ton message exprimait d’ailleurs plus un ressenti et une expérience personnels, difficile de commenter. Je me rappelle avoir hésité à rebondir sur les Pixies. En tout cas, ça fait toujours plaisir de te voir dans les parages.

      J’aime

  5. Eh ben j’ai cette cassette de Cure, j’avais été un peu déçue quand je l’avais achetée par le son, je l’avais surtout prise parce qu’il y avait « A forest » et que ça reste un de mes titres préférés (j’étais jeune je n’avais pas de Cure en format cd ou vinyle) … finalement aujourd’hui je suis contente de l’avoir… 🙂

    Concernant le blog, j’avais vaguement vu qu’Audrey s’était lancée il y a quelques mois mais j’avais un peu tout laché… je (re) découvre donc le site aujourd’hui et il a l’air déjà pas mal fourni ! Mais effectivement je crois que les blogs n’intéressent plus grand monde (remplacés par l’immédiateté peut-être des réseaux sociaux) et la vidéo de YT… Je sature un peu des réseaux justement et je retrouve avec plaisir autre chose, une autre temporalité dans les blogs, qui reste nécessaire à mon avis… bref c’est un peu tard mais bienvenue à vous 🙂

    J’aime

    1. Contente de te trouver parmi nous!
      Le son de ce concert officiel avec Curiosity en Face B avait été volontairement choisi pour son côté un peu austère pour sonner comme un bootleg (d’où aussi la pochette qui s’inspirait de cet esthétisme.

      J’aime

    1. Toute la difficulté de cette chanson, c’est qu’elle n’a jamais été enregistrée officiellement. Si on a connait, c’est via cette Face B de K7 du 1er live. Donc les versions qui existent sont issues de live non officiels. Si ça t’intéresse, je pourrais faire un fichier qui regrouperait celles que j’ai. Je tacherais d’utliser la dropbox.

      J’aime

      1. Je viens d’entendre la version studio déjà pour me faire une idée. Maintenant je conçois comment sur scène cela peut être étiré, j’ai lu que cela daterait du début des années 80. Ce mur du son annonce peut-être les artistes Bloody Valentine? Du coup je jette une oreille. C’est bien l’époque de CURE avant la mise en avant de la mélodie, j’ai été fidèle jusqu’à « Kiss Me » ma première déception, pas trouvé la bonne écoute, ensuite j’ai abandonné.
        Pour revenir sur FOREVER, pas facile de le mettre au top sans le souvenir de la scène… je vais retourner vers les vidéo pour forger une opinion.
        Pour ta compilation? Ne t’embête pas, je serai davantage intéressé par un conseil d’album, même non officiel, en concert avec ce titre, un album que tu/vous conseillez particulièrement

        J’aime

      2. La version studio n’est pas très bonne ou intéressante. C’est vraiment ce qu’ils en font sur scène qui transcende le morceau. Si tu es fan de la première période du groupe, la version que nous avons mis qui est enchainé à A forest devrait te brancher.
        Je t’ai envoyer un live sur ta dropbox de ces dernières années pour que tu découvre la dimension que le groupe a prise sur scène. Dis-moi si ça a marché, j’utilise peu la dropbox.
        Audrey

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s