La Plus belle chanson du monde (2)- « Walk on by »

Vous avez certainement vous aussi « votre » plus belle chanson du monde (et peu importe si, en fait, vous en avez plusieurs, mais l’important, c’est qu’elle le soit au moment où vous l’écoutez (et pourquoi où vous nous en parlerez). Cette rubrique est là pour les partager.

Je cite Wikipedia: « Walk On By est une chanson de 1964 composée par Burt Bacharach et écrite par Hal David à l’attention de la chanteuse américaine Dionne Warwick« . Autant vous dire que le duo a sans doute écrit plusieurs plus belles chansons du monde. Et Dionne Warwick en a également chanté plusieurs, dont la plupart écrites par eux. On peut dire que c’est une équipe de rêve que voici.

Burt Bacharach, avec son don pour les mélodies savante et pourtant évidente, avec des arrangements parmi les plus beaux du monde, Hal David pour l’art de trouver des textes mémorables et que dire de Dionne Warwick. La grâce à l’état pur? Sensuelle, séductrice, fragile, mais également garce pour qui s’y frottait de trop près…

Que vous dire si ce n’est que j’adore cette chanteuse. J’avais d’ailleurs chroniqué un disque d’elle chez notre ami Jimmy. Ecouter du Dionne Warwick rend heureux, c’est aussi simple que ça (tout comme du Bacharach, alors quand on réunit les deux, le monde est soudain plus beau). Pourtant, le thème est des plus universels qui soient, plutôt triste et tout simple. Quelqu’un croise la personne qu’il ou elle a aimé et ne peut s’empêcher de retenir ses larmes au moment où ils se voient. On sent vibrer le regard qu’ils échangent… Et la beauté du texte est justement de taire l’essentiel, mais de le suggérer, pour rendre ce moment presque fugace bouleversant.

Mais l’affaire est peut-être plus compliquée que ça. Et si le maitre s’était fait dépasser par des malotrus dans l’art de la chanter? En effet, certains considèrent qu’une bande de mauvais garçons surnommés les Stranglers en ont fait la version ultime (et qui la rangeraient par conséquent plutôt dans notre rubrique « Reprise meilleure que l’original« ). Bien entendu, on parle d’une toute autre ambiance, d’une autre époque. Plus longue (6mn22), plus arrogante et plus intoxiquée, mais redoutable de puissance, cette version est indéniablement une très grande réussite. Et si on a pu y voir de l’ironie dans le choix de la reprise dans le contexte du punk, nul doute aujourd’hui qu’elle est au final un véritable hommage et une déclaration d’admiration.

Et puis, bien sûr, la version magistrale, taille XXL, de Isaac Hayes. Plus de 12mn dans laquelle le Black Moses rallonge le texte pour pouvoir exprimer tout ce que cette chanson lui fait ressentir. On parlera ici de réécriture ou de réinterprétation presque dans le sens « jazz » du terme tellement elle est transfigurée. Plus moite et funk, elle devient, avec ses accents symphoniques, avec son long final qui emmène la chanson jusqu’à ses limites, elle dévoile la souffrance d’un homme, dans un monde où on lui apprend de la taire.

Aussi, après ça, qui peut faire plus long et plus fort? Sans doute personne.

Comme vous el voyez, cette chanson touche autant les hommes que les femmes, Seulement, aussi Stranglers qu’Isaac Hayes soient-ils, je rétorquerais que la version arrangée par Bacharach et chantée par Dionne Warwick n’avait pas besoin de plus de 3mn pour percer le mystère des larmes qui disent tout ce qu’on ne peut plus cacher. Et c’est bien pourquoi elle est la plus belle chanson du monde.

Et alors, un volontaire pour relever le défi et nous faire découvrir une plus belle chanson du monde encore plus belle ? Et si vous êtes inspiré, on vous laissera même venir plusieurs fois pour cette rubrique, car la mauvaise foi fait partie intégrante du blog ! Pour ça,  contactez nous.

Et n’oubliez pas, un petit commentaire fait du bien à la tête…

Audrey

7 réflexions sur « La Plus belle chanson du monde (2)- « Walk on by » »

  1. La plus belle chanson du monde ? Ce n’est pas une question facile. Différentes enquêtes, à différentes époques, ont fait apparaître que ce serait « Imagine », de John Lennon.

    Mais pour moi, il faudrait qu’elle raconte une histoire, avec un scénario, comme « Construção », de Chico Buarque de Hollanda, ou « Ce n’est que de l’eau », de Pierre Barouh. Mais il faudrait aussi qu’elle soit chantée en plusieurs langues, pour revêtir le caractère universel qu’elle doit avoir, selon mes critères. L’anglais, bien évidemment, un soupçon de français, si possible, et une langue plus rare, plus exclusive, comme le japonais, ou une langue africaine. Autant dire que c’est mission impossible, n’est-ce pas ? Mais attendez un peu… Elle existe, cette chanson !

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai toujours eu une préférence pour la version originale puisqu’elle traduit pour moi d’abord, un temps, une époque.

      Chose à laquelle je suis assez sensible, cette possibilité de voyager dans le temps, de se transposer à un autre moment du monde, d’imaginer ce qu’était l’époque à laquelle était écrite cette musique et ses paroles.

      J’aime découvrir ce qui s’est passé dans cet espace temps, à quoi ressemblait la vie sociale et politique dans laquelle s’inscrit une création. Les paroles, l’instrumentation sont le reflet d’un temps, d’un état d’esprit, d’une mode, d’une technologie aussi, d’un parler, d’un langage propre à une période.

      C’est en ça que j’aime la version première, qui pour moi, et pour toutes ces raisons citées précédemment, ne peut rarement être dépassée. C’est pour quoi j’aime écouter un Robert Johnson très brut, Back in USSR des Beatles ou smells like teen spirits. L’empreinte d’une époque. Une capsule temporelle. Alors un grand oui pour ce morceau original qu’est walk on by de Dionne Warwick !

      Aimé par 1 personne

      1. Merci pour ce joli commentaire. Effectivement, tu as raison. Je dirais aussi que la version de Dionne Warwick (plus exactement de Burt Bacharach) est peut-être le reflet de son époque mais que le son a merveilleusement vieilli. Il est resté frais et continue d’inspirer les musiciens. C’est même une sorte de quête que de retrouver son alchimie.

        Aimé par 1 personne

  2. Ha ha, les Stranglers et leur version à la « Light My Fire » des Doors. Des mêmes le concurrent est « Look Of Love », à se demander qui a la plus de reprises.
    Sinon? Une fois tombé amoureux du genre, je pense que chacun va chercher une à peine moins connue, pas pour être la plus belle mais celle que l’on chérit dans son coin. Moi c’est « Land Of Make Believe »

    J’aime

      1. Non, j’aurai dû être plus précis, je restais dans la mouvance Burt Bacharach (y compris sur mon commentaire « look of love » qui confusionne aussi avec les stranglers)

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s