Les anecdotes du rock: Une histoire de ligne de basse

Nouvelle rubrique dont on sait pas trop si il y en aura beaucoup ou pas… mais on se dit qu’il y a de la place pour en mettre beaucoup…

Vous connaissez peut-être le procès qui a failli opposer Killing Joke avec Nirvana? Ces derniers auraient pompé la ligne de basse du titre Eighties des seconds… La vérité est doublement plus complexe que ça.

Et peut nous réserver une damnée surprise…

PS: Nous vous livrerons notre compilation Bleu Nocturne dès lundi prochain, donc, si vous souhaitez participer, profitez de la semaine pour finaliser les vôtres si le thème vous avait motivé…

Nirvana, Kurt Cobain notamment, n’a pas caché son admiration pour Killing Joke. Aussi quand il écrit « Come as you are« , il est difficile d’imaginer qu’il ne sait pas d’où vient la ligne de basse.

Avouez que la ressemblance est troublante? D’ailleurs, pas trop rancunier, Killing Joke abandonnera sa plainte et Dave Grohl, au plus haut de sa gloire avec les Foo Fighters, produira l’album éponyme de Killing Joke de 2003 et en assurera la batterie.

Maintenant, nos chers Damned, eux, n’ont jamais rien revendiqué ni intenté de procès… pourtant, ils auraient pu, car écoutez bien la chanson Life goes on extrait de l’album Strawberries (1982), soit 3 ans avant celui de Killing Joke.

On peut dire que les vrais gentlemen de l’affaire, ce sont eux, car ils auraient pu faire deux procès pour le prix d’un… Voilà un autre qualificatif à rajouter sur la liste. The Damned sont donc drôles, créatifs, généreux, énergisants, gothiques, mélodiques, kitsch, inusables mais aussi grand seigneur!

Pour autant, on est tous d’accord pour dire que les trois chansons sont complètement différentes. Comme quoi, tout comme l’habit le moine, la ligne de basse ne fait pas la chanson.

Voilà, c’en est fini pour notre semaine spécial The Damned. en espérant que vous aurez passé une bonne semaine avec nous à leurs côtés. Et on vous attend avec vos compilations Bleu Nocturne d’ici une huitaine de jour!

Et si, par hasard, vous avez vous aussi une anecdote qui pourrait intéresser notre petit monde, vous n’avez qu’à nous contacter ici pour ça.

Francis

9 réflexions sur « Les anecdotes du rock: Une histoire de ligne de basse »

  1. Malgré la terrible nouvelle, cette semaine « The Damned » a été très agréable. Alors que je m’étais suicidé 3 fois pendant la semaine Nick Cave. Comme quoi…

    J’aime

    1. C’est comme pour notre compilation Couleur Printemps, on propose que toutes les personnes qui le souhaitent puissent proposer leur compilation Couleur Nocturne qui sera le thème de notre prochaine Compilation Maison. La Contrainte est soit de respecter le format CD, soit le format K7 avec 2 faces de 45mn.

      J’aime

  2. Bien vu mon cher Watson. La grande classe  »The Damned », jusqu’au bout. Si j’ai bien compris, pour les retardataires dont je fais partie, nous avons encore une semaine pour peaufiner et envoyer la compil Bleu Nocturne? Merci de préciser. Bon week.
    Eric.

    J’aime

  3. Quand on y pense, c’est quand même extraordinaire de produire autant de chansons, d’opéras, de musiques, à partir de 7 petites notes !!!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s