La plus belle chanson du monde (5)- The Gist- « Love at the first sight » (1982)

Vous avez certainement vous aussi « votre » plus belle chanson du monde (et peu importe si, en fait, vous en avez plusieurs, mais l’important, c’est qu’elle le soit au moment où vous l’écoutez (et pourquoi où vous nous en parlerez)). Cette rubrique est là pour les partager.

Je suis sûre que vous vous dîtes que vous ne connaissez pas cette chanson et encore moins The Gist. Pourtant, pour peu que vous ayez vécu en France dans les années 80, vous reconnaitrez très vite la merveilleuse mélodie qu’il y a derrière ce titre.

Indie Legend Stuart Moxham is Seeing New Life as The Gist | Bandcamp Daily

Mais, pour rien vous cacher, il se cache surtout un nom très culte derrière ce groupe sans doute méconnu de la plupart…

En effet, si le nom de The Gist ne vous dit rien, alors peut-être que celui du leader vous rappellera quelque chose? En effet, il s’agit du groupe qu’aura formé Stuart MOXHAM après la séparation des fameux (et particulièrement cultes) The Young Marble Giants, dont l’unique album Colossal Youth (1980) figure invariablement parmi les meilleurs disques des années 80 si ce n’est pas plus.

Je dois avouer que j’ai longtemps recherché à entendre cette chanson et ce n’est qu’avec l’avènement d’internet (et de YouTube) que j’ai pu le découvrir.

Comme toujours, avec Stuart Moxham, nous sommes sur une approche musicale très humble et très dépouillée, même si un peu moins minimaliste que son précédent groupe. On est vraiment dans ce que j’appelle le « l’air de rien »… Un travail d’artisan qui travaille pour son plaisir, sans se préoccuper de son aura, un peu comme Michael Head, l’ancien leader des Pale Fountains. Cela le rend tout à fait attachant.

Bien sûr, les français que nous sommes ne pourront s’empêcher de penser au morceau d’Etienne DAHO, qui l’aura, vous l’aurez compris, francisé en Paris, Le Flore. Quand on connait le soin avec lequel il conçoit ses reprises (penchez-vous dessus, il a un goût des plus sûr qui soit), on peut supposer qu’il tient lui aussi cette chanson en très haute estime. Et c’est bien sûr grâce à lui lui que j’ai cherché à la découvrir.

En toute honnêteté, je n’aurais sans doute jamais pensé à la faire figurer dans cette rubrique si ce n’était que le journaliste de R&F dans le Hors Série « 666 disques, de 1954 à 2020 » qui chronique le disque de Pop Satori de Daho ne l’avait pas désignée comme étant l’une des plus belles chansons du monde. Mais avant de la chroniquer ici, j’ai pris un vrai plaisir à l’écouter en boucle sans aucune lassitude. Sans doute, son côté minimaliste y est-il beaucoup. Le morceau est flottant et diffuse son charme peu à peu… d’une manière assez pernicieuse. En effet, chaque détail prend toute son importance. Et quand survient la fin, on finit par se dire que c’est décidément trop court et qu’on a envie d’y retourner encore et encore pour percer son secret magique.

Maintenant, entre les deux versions, celle de Daho possède un autre charme, certes sans doute plus datée au niveau production, mais il réussit à affirmer les traits que Stuart Moxham ne fait qu’esquisser. Alors, entre les deux, pourrait-on dire qu’il s’agit d’une reprise plus belle que l’original? Pas sûr. En tout cas, elle a le mérite de renforcer la mélodie et on se plait à rêver d’une version exactement entre les deux, entre esquisse et traits plus appuyés.

En bonus, un titre co-écrit avec le merveilleux Louis Philippe, The Huddle House, histoire de vous donner envie de creuser son œuvre.

Et n’oubliez pas, on compte sur vous! Une année de blog, c’est 40 disques et 40 chansons à chroniquer… Donc si, vous aussi, vous avez envie de partager votre plus belle chanson du monde (et vous avez le droit d’en avoir plusieurs, bien entendu),  contactez nous.

Audrey

4 réflexions sur « La plus belle chanson du monde (5)- The Gist- « Love at the first sight » (1982) »

  1. Difficile en effet de penser que « la plus belle chanson du monde » figure dans la discographie d’Etienne Daho. Même s’il ne l’a pas écrite lui-même. Mais bon, la chanson française n’a jamais été ma tasse de thé.

    J’aime

  2. les 2 disques de reprises de Daho « Surf » sortis pour le Record Store Day en 2020 sont vraiment bons. Je recommande. Bon j’ai toujours eu un « soft spot » pour Etienne Daho je ne sais pas pourquoi.

    J’aime

    1. Merci pour tes commentaires et sois le bienvenu!

      Il faudrait être de mauvaise foi pour dire que Daho n’est pas un grand mélodiste. Il sait leur donner une évidence. Accessoirement, il y a une forme de snobisme à son encontre, parce que sa musique n’est pas rock’n roll et qu’elle n’a pas peur de faire danser. A la lumière de la musique d’aujourd’hui, il était clairement en avance, car aujourd’hui la formule batterie, basse, guitares n’intéresse plus grand monde et tous les nouveaux groupes intègrent des éléments danse, parce que c’est devenu leur culture et qu’ils se moquent des cathédrales intégristes. En fait, elles ne font même plus partie de leur monde…

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s