La chasse aux chansons (6): Roy Orbison- She’s a Mystery to me (1987)

Cette rubrique a pour vocation de nous faire redécouvrir des chansons oubliées, parce que soit sorties dans un album pas terrible, ou par un artiste pas très bien considéré ou souffrant d’un son ingrat… Bref, autant de raisons qui font qu’on puisse passer à côté…

Cette chanson fait partie du dernier album de Roy Orbison. Dire qu’elle est oubliée et qu’il faille la chercher très loin est sans doute excessif, mais on a tendance à privilégier d’autres chansons de lui. A dire vrai, j’aurais pu la mettre dans les plus belle chansons du monde, tellement je l’apprécie.

Pour rien vous cacher, cette chanson n’a pas été écrite par lui mais par David Evans et Paul Hewson, ce qui revient précisément à cacher la véritable identité des compositeurs… Parce que sinon, ce ne serait pas drôle! Et croyez-moi, que vous le vouliez ou non, vous les connaissez forcément. Et qu’ils aient composé cette merveille en dégoutera plus d’un de les avoir sans doute snobés depuis quasi toujours. Un indice, c’est vraiment un groupe gigantesque qui sévit depuis des décennies…

En effet, derrière ces deux illustres inconnus, vous découvrirez les vrais noms de The Edge et de Bono. Oui, on peut dire qu’elle a été écrite par U2. Pour autant, il ne faut pas fuir. Au contraire, il convient de réévaluer les talents de ces deux compositeurs au regard de la merveille qu’ils ont proposée à Roy Orbison (et c’est tout à leur honneur d’avoir eu cette modestie de la lui avoir donnée) D’ailleurs, pour moi, cela a été un début de regain d’intérêt pour ce groupe à cette époque.

She’s a Mystery to Me n’est pas forcément la plus connue de Roy Orbison. On parle généralement de Pretty Woman ou de In Dreams (l’une des plus belles chansons du monde aussi) ou Only the lonely. A défaut d’être les plus belles chansons du monde, accordons à cet artiste d’avoir eu la plus belle voix du rock. Même le King savait qu’il ne pouvait pas lutter contre lui sur ce registre.

Sa structure est bâtie sur une inexorable progression vers les aigus, sachant que Roy Orbison la débute de sa voix la plus basse (et qu’elle couvre trois octaves, cela veut dire que la progression peut avancer pas à pas pour notre plus grand plaisir). C’est d’ailleurs une structure habituelle pour ses plus belles chansons qui se terminent inexorablement vers ce crescendo où il bascule dans les aigus , avec une grâce, une douceur et une facilité presque déconcertante, ce qui crée un climax d’autant plus bouleversant qu’on l’attend avec impatience à chaque fois. C’est comme un petit suspense entre lui et nous. Même si on connait le titre par cœur, on se demande s’il va y arriver une fois de plus… et, bien sûr, le miracle nous saisit à chaque fois.

Maintenant difficile de savoir si l’interprétation ou les arrangements subliment la chanson ou s’il s’agit de l’écriture de départ. A l’écoute de cette version live de U2, je dirais que Roy Orbison et sa production y sont certainement pour beaucoup… certains diront que l’honneur est sauf. Cela dit, les irlandais ont quand même dans leurs répertoires un paquet de grandes chansons, je dirais presque en toute objectivité (parce que c’est le groupe qui cristallise le plus la mauvaise foi autant chez ses fans que chez ses détracteurs (et je ne fais partie d’aucun des deux camps pour ma part)). Mais, ici, elle frôle le massacre, soyons honnête…

En attendant celle de Roy Orbisson est magique, donc autant ne pas s’en priver…

Francis

5 réflexions sur « La chasse aux chansons (6): Roy Orbison- She’s a Mystery to me (1987) »

  1. Un de mes chanteurs préférés. Merci de l’avoir proposé ici, du coup je m’écoute l’album en entier. Je profite pour te rejoindre sur ton commentaire sur U2. La rançon du succès (Voir ou lire KILLING BONO) Le grand admirateur de Costello (Trop vieux moi pour dire Fan) reconnait que sa participation n’est pas à la hauteur de « Mystery » j’ajoute que ce qu’à composé Jeff Lyne dans ce disque m’émeut encore davantage. En fait un grand album!!!

    J’aime

  2. La meilleure période de Roy Orbison se situe dans les années 60. Composition, production, arrangements, toutes ses chansons sont quasiment des tubes. Il ne fera jamais mieux. Sur le titre que tu proposes, sa voix reste exceptionnelle. Musicalement, trop lisse, trop propre, ça sent le pognon. Rien que pour sa voix, merci. Je n’avais jamais écouté et même si je râle, j’écouterai l’album volontiers. Sans transition, quand sur ta jolie compil, j’ai vu « Art Garfunkel » association d’idée, le film « Enquête sur une passion » où il interprète un psy d’apparence gentil, mais pourri jusqu’à la moelle. Foutu comme un thriller, avec de plus des flashbacks incessants, le film est superbe, et la BO tout autant. « The Who », « Tom Waits » « Keith Jarret » seul au piano, concert improvisé de 75. Le réalisateur Nicolas Roeg a tourné également « L’Homme qui venait d’ailleurs » avec qui vous savez dans le rôle principal.
    Eric.

    J’aime

    1. Je ne dirai pas que cela sent le pognon. C’est une production 80’s au contraire pas trop clinquante, qui a plutôt bien vieilli et qui est très fidèle dans l’esprit à l’âge d’or de Roy Orbisson. Bien entendu, je ne te contredirai pas sur les 60’s. Mais celle-ci tient plus que la route quand tu la compares aux autres. Cet album est d’ailleurs excellent globalement (faut aimer la production de Jeff Lynne mais y a pire).

      Pour ce qui est de ce film, je ne connais pas. Et je n’ai jamais vu l’Homme qui venait d’ailleurs. Je crois que je préfèrerai découvrir le premier plutôt que le second.
      Francis

      J’aime

  3. Le premier est excellent, il est superbement bien foutu. Le second, Bowie y joue le rôle principal. Je ne l’ai pas vu. Je pensais seulement que cela t’aurais intéressé.
    Eric.

    J’aime

    1. En fait, c’est parce que je n’ai pas envie d’être déçu. J’ai lu pas mal de critiques négatives sur le film avec Bowie, peut-être plus à propos du réalisateur que de notre star, d’ailleurs. Je préfère le voir dans Furyo ou le croiser dans Twin Peaks…

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s