Archives du mot-clé Spiritualized

Un vent de nouveauté (8): Spiritualized- Everthing was beautiful (2022)

Spiritualized fait certainement partie des derniers groupes immenses à avoir émergé ces 20 ou 30 dernières années. Comme nous l’avions déjà signalé lors de notre chronique de Let it Come (2002), il y a une sorte de folie, de démesure et surtout une passion intacte (et rare) pour la musique de la part de son leader Jason Pierce.

Et contrairement à beaucoup de musiciens de son âge (et avec nettement moins d’ambition artistique), le groupe continue de produire des disques à un rythme régulier. Il s’est écoulé à peine 4 ans avec le précédent, And nothing Hurts (2018). Or, à sa sortie, il avait été annoncé que le disque l’avait épuisé et qu’il ne se voyait pas en refaire un autre au vu de son âge.

Lire la suite Un vent de nouveauté (8): Spiritualized- Everthing was beautiful (2022)

Une chanson pour rêver (1): Spiritualized- Ladies and gentlemen we are floating in space

Dans la continuité de notre chronique de la semaine, histoire d’en rajouter pour que vous vous attardiez un peu plus sur ce groupe, on vous propose cette chanson merveilleusement douce et cotonneuse comme une berceuse.

Lire la suite Une chanson pour rêver (1): Spiritualized- Ladies and gentlemen we are floating in space

A redécouvrir (3): Spiritualized – Let It Come Down (2001)

Comme, ces derniers temps, les cimetières se remplissent tristement, nous vous proposons, pour changer, un artiste revenu d’entre les morts. En effet, courant 2005, Jason PIERCE, le leader de Spiritualized, l’aurait été déclaré cliniquement pendant quelques instants des suites d’une improbable double pneumonie. A ce jour, rassurons-nous, il est toujours en vie. Quant au disque en question, il est d’une ambition folle, démesurée, convoquant parfois plus de 100 musiciens.

Spiritualized prove that Ladies and Gentlemen We Are Floating in Space has  aged tremendously well - Barbican, review

Pour autant, Pierce réussit à obtenir ce que beaucoup ont vainement (voire prétentieusement) tenté, car le résultat est parfois d’une troublante simplicité évangélique. Pour nous, il est l’un des seuls à toucher ici le Graal en utilisant tout un orchestre symphonique, car il évite toute tentation décorative de la pop baroque, la complexité démonstrative du prog ou le pompiérisme des rockers revisitant leur propre répertoire, façon réarrangée juste pour l’occasion. Ici, la dimension symphonique fusionne véritablement avec l’essence du rock (ou de la pop) dans une matière sans grumeau, parfaitement fluide, comme coulée dans une lave incandescente (promis, on avait écrit l’article avant de voir le clip!). Ce n’est ni du classique, ni du rock, et cela ne sonne surtout pas prétentieux. Le morceau Out of sight (qu’il faut écouter très fort!) est à notre sens le plus bel exemple. Il nous emmène très loin, en tout cas beaucoup plus loin que n’importe qui d’autre, dans cette zone où la beauté est telle qu’elle en devient presque effrayante.

Lire la suite A redécouvrir (3): Spiritualized – Let It Come Down (2001)