Les theories du rock: le FUNK, ou l’art et la manière d’aimer ce qu’on n’aime pas (par Audrey)

Un billet qu’on a écrit principalement pour faire une passerelle avec les derniers articles de DevantF sur le Funk et sur Herbie Hancock (il nous a même devancés (normal avec ce pseudo!) pour vous proposer son album Head Hunter de 1973, du coup on s’est rabattu sur un autre) et ceux de Pascal Georges (justement sur Herbie Hancock).

VIDEO - Herbie Hancock, parcours d'un caméléon de la musique
Herbie Hancock avant le démon du funk

Cet article va tenter de vous expliquer ma relation très particulière avec un style que je n’aimais pas… le funk! Précisons tout de suite qu’il va falloir essayer de vous resituer dans les 80’s pour cerner mon parcours…

PS: si vous souhaitez participer aux compilations Couleur Printemps, nous diffuserons ce que nous avons reçu jeudi prochain, alors dépêchez-vous!

Lire la suite Les theories du rock: le FUNK, ou l’art et la manière d’aimer ce qu’on n’aime pas (par Audrey)

LES CADEAUX DES LECTEURS: la serie des « Ethiopiques » en intégral!

Nous ignorons si vous parcourez régulièrement les commentaires de tout le monde, mais nous avons régulièrement de jolis cadeaux, que ce soient des vidéos ou… des petits liens magiques. Nous tâcherons de mettre certains en avant avec cette nouvelle rubrique (mais on ne pourra pas le faire à chaque fois, sinon on n’arrêterait pas!^-^).

Bien sûr cela nous fait très plaisir, parce que nous avions vraiment souhaité créer ce côté ‘petite communauté » et lieu d’échange. Donc continuez et pensez à regardez les commentaires, juste au cas où un petit trésor vous échappe.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-3.png

Pour cette fois, on ne pouvait passer sous silence le commentaire de DevantF (qui anime un blog également très ouvert en matière musicale: Le GaitTapis). En effet, il avait frappé très fort puisqu’il nous avait proposé ni plus ni moins l’intégral de la série les Ethiopiques. Merci à lui de nous avoir déniché ce merveilleux trésor qui plaira forcément à tous ceux qui ont les oreilles grandes ouvertes.

Lire la suite LES CADEAUX DES LECTEURS: la serie des « Ethiopiques » en intégral!

Un live, en veux-tu en voilà-Siouxsie and the Banshees: Nocturne (1983) (par Audrey)

Nouvelle rubrique. On parle du déconfinement, donc autant annoncé la couleur avec un concert. Et puis, on parlait des principes qui s’imposent à nous pour les compilations et que les concerts devaient également respecter le même genre de règles. Ce concert en est une belle illustration. Par ailleurs, il pourrait également être la première pièce d’une théorie du rock sur le sujet, avec pour première thèse les Grands concerts d’un groupe à son apogée artistique. Initialement, ce billet a déjà été publié chez notre ami Fracas et j’avais pour projet de proposer une série de trois articles pour illustrer cette thèse. Nous avons une pensée pour lui qui est très malade.

Oui, Dame Siouxsie Sioux n’a pas toujours été copine avec ses coiffeurs…

Ce live de Siouxsie and the Banshees est rarement plébiscité parmi les incontournables du genre. Pour tout vous dire, bien que ce blog va essayer de mettre un peu plus en avant cette dimension, je ne suis moi-même pas particulièrement friande de concert. Souvent, un concert est au mieux une sorte de best of en live, mais avec un résultat moins bon qu’en studio (par contre, j’avoue avoir découvert grâce à Fracas régulièrement des choses qui me prouvent le contraire). Si bien que j’écoute rarement les enregistrements officiels de mes groupes préférés…

Lire la suite Un live, en veux-tu en voilà-Siouxsie and the Banshees: Nocturne (1983) (par Audrey)

Les théories du rock- L’art des Compil’ Maison

Dans la musique, il y a les albums et les chansons, et c’est pourquoi nous essayons de traiter ces deux questions. Mais il y en a deux autres dimensions que nous n’avons pas encore abordées: celle des live et… celle des compilations. Et on ne parle pas de celles qui sont conçues pour des raisons commerciales mais celles qu’on réalise pour soi ou pour un être bienaimé… ou plus tard pour ses propres enfants… car une compilation cache souvent un besoin de partager.

Bien entendu, puisqu’on parle de compilation, nous vous invitons vivement à visiter le blog de M. Compilation en personne, nommé Keith Michards. En attendant, nous allons réfléchir un peu sur tout ce qu’implique la construction d’une compilation… et vous proposer notre première compilation, dont le thème est « Couleur printemps« .

1- Ces compilations faites parfois comme des déclarations d’amour…

Les compilations maison font certainement partie de quelque chose d’assez intime. Quel passionné de musique n’en a jamais fait (ou n’a jamais voulu en faire)? Elles sont le parfait vecteur pour faire partager sa passion. Aujourd’hui, avec la dématérialisation de la musique, on parle plutôt de playlist, mais ce n’est pas exactement la même chose. Dans la notion de compilation, il y a la contrainte très forte d’une durée limitée qui rend l’exercice plus excitant. Comment faire tenir dans 45mn (le temps d’une face de K7) ou 72mn (le temps d’un CD) tout ce qu’on a envie de faire passer?

Lire la suite Les théories du rock- L’art des Compil’ Maison

La plus belle chanson du monde (3): Rose Mitchell- « Baby please don’t go » par Thierry

Vous avez certainement vous aussi « votre » plus belle chanson du monde (et peu importe si, en fait, vous en avez plusieurs, mais l’important, c’est qu’elle le soit au moment où vous l’écoutez (et pourquoi où vous nous en parlerez). Cette rubrique est là pour les partager. Et elle semble vous inspirer, ce qui nous fait très plaisir. Aujourd’hui c’est Thierry qui s’y colle!

« Baby please don’t go ». Un classique parmi les classiques

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-2.png

Je me souviens parfaitement de la première fois ou j’ai entendu « baby please don’t go ». C’était à la radio, j’avais autour de 15 ans et c’était Bon Scott qui s’y collait avec sa bande d’australiens. A L’époque je pensais que AC/DC était le plus grand groupe du monde (il l’est peut être toujours pour certains j’espère). Je ne connaissais pas cette chanson de leur discographie classique et accessible mais tout ce qui venait de ce groupe était génial et je ne savais pas que ce n’était qu’une reprise électrique et boogie à souhait mais une reprise. Trop jeune pour connaitre la version des « Them » chanté par Van Morisson en 1964.

Lire la suite La plus belle chanson du monde (3): Rose Mitchell- « Baby please don’t go » par Thierry

Les disques maudits (1)- Chris BELL : I am the cosmos (version DELUXE de 2014)

L’histoire est rempli de disques maudits. Cette rubrique se propose de leur redonner leur juste place.

On n’arrive pas par hasard vers Chris BELL (ou alors il fait bougrement bien les choses). Généralement, si le nom vous est connu, il y a certainement eu l’appel de ces 2 mots magiques que sont Big Star. On ne développera pas l’histoire de ce groupe fulgurant et l’un des plus cruciaux de l‘histoire de la musique américaine, une combinaison unique de force et de subtilité, portée par des voix incroyables (dont les fameux 4 octaves d’Alex Chilton). Et si on lui attribue plus ou moins la création de la power pop, son influence va bien au-delà et reste prégnante encore aujourd’hui et suscite toujours cette perplexité de savoir pourquoi the Eagles ont eu autant de succès et pas eux, alors qu’ils avaient dix fois plus de talent (voire de génie) ?

Lire la suite Les disques maudits (1)- Chris BELL : I am the cosmos (version DELUXE de 2014)

La chasse aux chansons (3): Daniel Johnston- Speeding Motorcycle

Cette rubrique a pour vocation de nous faire redécouvrir des chansons oubliées, parce que soit sorties dans un album pas terrible, ou par un artiste pas très bien considéré ou souffrant d’un son ingrat… Bref, autant de raisons qui font qu’on puisse passer à côté…

Il va de soi que Daniel Johnston ne tournait pas bien rond dans sa tête. Figure culte de l’underground rock US, il séjournera plusieurs fois en hôpital psychiatrique. Son œuvre est profondément marqué par un son Lo-Fi, souvent comparé à de l’art brut, on dira que, la plupart du temps, elle était enregistrée sur un simple magnétophone, sans aucun philtre, sans se soucier de l’éventuel pollution sonore environnante. Il s’en suit une musique parfois naïve, presque enfantine, mais des plus touchantes. D’ailleurs, il a été adoubé par les grands compositeurs US du moment tel que Tom Waits, Kurt Cobain, Sonic Youth ou Jeff Tweedy. Du fait de sa fragilité psychologique, il fut d’ailleurs souvent accompagné sur scène par la crème des groupes indie américains.

What Daniel Johnston's Drawings Mean Now | Pitchfork

Pour découvrir et peu à peu se familiariser et aimer cette chanson si particulière, on vous propose l’expérience suivante: écouter les versions qu’on vous propose dans l’ordre (et surtout de ne pas rester sur votre première impression).

Lire la suite La chasse aux chansons (3): Daniel Johnston- Speeding Motorcycle

Rubrique: Hommage à… Chick Corea

Nous avions indiqué au début de notre blog que nous voulions mettre en avant les albums et les chansons, mais aussi les compilations « maison ». Souvent, une compilation maison en dit long sur celui ou celle qui l’a fait, par ses choix, ses enchainements, ses humeurs… Celle-ci est un peu plus que ça, puisqu’il s’agit d’un hommage et nous a été concoctée spécialement par Zocalo que nous remercions vivement, car nous ne connaissions pas du tout ce grand artiste.

Lorsqu’Audrey, au tout début des Rubriques en vrac du Rock, m’a proposé de faire une compile sur Chick Corea, je ne pensais pas qu’elle allait prendre la forme d’un hommage posthume. Chick nous a en effet quitté un triste 9 février de cette année 2021. Avec Herbie Hancock, Keith Jarrett et quelques autres, Chick Corea a été un des pianistes majeurs de la période 1970 à nos jours dans le jazz. Mais bien sûr, s’il figure sans ce blog, c’est qu’il n’a pas été que cela.

Gilles Peterson – Chick Corea Tribute – Worldwide FM
Lire la suite Rubrique: Hommage à… Chick Corea

Plein d'idées de rubriques pour que chacun puisse y participer à son tour.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer