Cadeaux des lecteurs (9): Vos compilations Soul Party!

Avant de vous faire découvrir ce que nos lecteurs nous ont concocté, nous souhaitons vous proposer un nouveau thème pour cet hiver : Dreams never End. En espérant qu’il vous inspirera qu’il trouvera preneur!

Petit rappel: ce blog est ouvert à tous et tout le monde peut bien entendu participer! Pour cela, les règles sont simples:

1- Vous devez respecter une durée qui correspondra soit à celle d’un CD, soit celle de deux faces de K7 de 45mn (disons approximativement)

2- Pensez à nous donner les titres des chansons sur un fichier bloc notes pour nous faciliter le travail, avec, pourquoi pas, un petit texte expliquant vos intentions) .

3- Vous nous adressez le tout ici . Vous avez une semaine après que nous ayons proposé la nôtre, ce qui voudra dire 3eme ou 4eme semaine de janvier.

4- Eventuellement, vous pourrez lire notre théorie sur les compilations maison pour vous inspirer.

C’est parti pour vos Compilations SOUL PARTY!

Alors, pour cette livraison, on a de l’exhaustif. De quoi passer des heures de bonheur avec les oreilles. Donc un immense Merci à nos participants pour le bonheur qu’ils nous donnent avec ces compilations vraiment magnifiques et instructives.

PS: Dépêchez-vous, les liens ne seront actifs que 30 jours si personne ne les active! Ce serait dommage de perdre ces trésors…

Soul Party par Pascal Georges

Pas vraiment sûr cette fois d’avoir rigoureusement respecté le timing K7 par face, mais bon…
Soul, j’ai remarqué que dès que ce terme a été lu il m’a évoqué directement la voix. Sachant que la voix ça peut être aussi une voix instrumentale, option que je n’ai pas choisie ici, l’histoire est juste
l’engagement, la foi et l’abandon de soi par la voix ou l’instrument, vecteur de transmission de l’âme.
Party, à partir du moment où l’âme prend le dessus, il y a là je crois transcendance, notion de fête, de partage, de communion, donc le terme party, même s’il se réfère à la fête disons et au corps qui danse, ne peut être réducteur. La transe je l’ai vue et vécue lors d’une messe gospel à Harlem et franchement, cette prise de conscience pouvait très bien s’apparenter au mot party.


Face A
A01 – « Ascension (Don’t ever Wonder) » – Maxwell « Live from MTV Unplugged, Brooklyn NY, May
1997 ».
Quand j’ai découvert cet artiste avec sa suite urbaine, j’ai été immédiatement captivé par sa voix, son feeling, sa précision et son groove. WahWah Watson sorti des Headhunters de Herbie n’est pas là
pour rien. Et là, en public, d’emblée, qu’il soit unplugged ou r’n’b bourré de sons vintage l’artiste m’emmène direct dans l’espace.
A02 – « Open your eyes, you can fly » – Lizz Wright « Salt ».
Un titre de Chick Corea et Neville Potter dont la chanteuse aux fortes influences gospel s’empare.
Comme toujours avec elle … avec une foi et une conviction… inébranlables.
A03 – « Bittersweet » – Lianne LaHavas « Live at the Roundhouse ».
Sa voix, juste sa guitare et l’émotion la plus dense.
Me fout le frisson à chaque fois – j’y peux rien…
A04 – « Could you believe » – Al Jarreau « Look to the Rainbow – Live 1977 »
Quand un fils de pasteur qui devient la nouvelle voix du jazz, qui scatte comme jamais et aura traumatisé des générations prend le temps de poser un titre gospélisant, live, juste soutenu par le Rhodes et mû par un groove interne réellement palpable – on se laisse convaincre.
A05 – « You are so beautiful » – Joe Cocker « Organic ».
Cette chanson de Billy Preston, impossible à ne pas associer à cette idée de soul, ce pianiste qui a sublimé tant de titres en sessions, est juste, ici, magnifiée par l’immense Joe Cocker.
A06 – « How do you keep the music playing » – James Ingram/Patti Austin « It’s your Night ».
Les deux pointures vocales du « Dude » de Quincy, réunies ici sous la production du maitre pour un duo signé Michel Legrand. J’accepte les remarques sur l’idée de soupe…
Mais parfois la soupe c’est bon – juste une question d’ingrédients…
A07 – « I’m the one » – Average White Band « Person to Person/live ».
Je les ai découvert à la télé lors d’une émission de De Caunes.
Et depuis… si je veux du groove et du feeling…
A08 – « Trouble Man » – Marvin Gaye « Trouble Man ».
Parler de soul sans Marvin, c’est impossible… Donc acte.
Magie, oui c’est le mot.
A09 – « What’s Going On » – Michael McDonald and Billy Preston « Live on Soundstage ».
Sans Marvin donc…
Chanson toujours malheureusement d’une cruelle actualité et là les deux amis s’en donnent à plein feeling.
A10 – « Why Can’t We Live Together » – Timmy Thomas « Why Can’t We Live Together ».
Pour la première fois… la boite à rythmes (qui s’emballe pour un solo de batterie improbable) et un titre 100% économique puisque tout en un à l’orgue Hammond et un message, le même, éternel.
Un « tube » indéboulonnable.
A11 – Many Rivers to Cross » – Jimmy Cliff « Reggae Greats ».
Si cette voix n’est pas soul, alors…
Si ce titre n’est pas habité par l’âme, alors…


Face B
B01 – « Superwoman (Where were you when I needed You) » – Stevie Wonder « Music of My Mind ».
Quand on parle de soul / d’âme il ne faut jamais oublier Stevie.
Et ce titre, surtout pour sa seconde partie avec cette transition aux synthés qui semble sortie des délires de Joe Zawinul, s’inscrit en haut de ma liste de l’immense production de ce génie.
B02 – « Lonely Avenue » – Ray Charles « The Ray Charles Story, Vol 1 ».
Il a tout mixé, revisité les racines et créé ce style unique et inaltérable. Il reste dans nos âmes.
B03 – « You Keep on Movin’ » – Glenn Hughes « Soulfully Live in the City of Angels ».
Deep Purple, Mark III… Avec Dave ils tiraillent le groupe ancré dans le Hard/Heavy pour barrer dans le blues presque profond et pour Glenn dans cette soul dont il ne renie pas – même revendique – l’influence, Stevie en tête de ligne. « Come Taste the Band » sera le glas avec la fuite de Richie et l’entrée fugace de Tommy Bolin. Ce titre y est emblématique et Glenn y puise sa soul avec une éternelle performance vocale caressant les cieux.
B04 – « People get Ready » – Eva Cassidy « Live at Blues Alley ».
Ce titre de Curtis Mayfield, incontournable… à inscrire au patrimoine de la musique soul.
Cette chanteuse, décédée si tôt avec à son actif une poignée d’albums tous aussi magnifiés par sa voix et cette âme. Culte…
B05 – « You can’t Always get What You Want » – Aretha Franklin « Love all the Hurt away ».
LA voix soul nous balance ce relifting du tube des Stones.
L’entrée de la Diva dans les eighties, synthés, rythmique funky discoïde, solo guitare épique et chœurs gospels pour la party stratosphérique. Clap your hands !
B06 – « Joy and Pain » – Maze « Joy and Pain ».
L’équipe à Frankie (Beverly), au falsetto en voix de velours…
Rythm box scintillante, cocotte de gratte irrésistible, synthés kitchs – puis … il chante et là…
B07 – « Soul Power » – James Brown « In the jungle Groove »
Tout est dans le (les) titre(s) – celui de l’album compris.
JB qu’il soit, soul, funky et forcément party est obligatoire et tellement jouissif.
B08 – « El Brujo » – Bobby Mc Ferrin
On termine par une communion en live du performer avec le public qu’il fait chanter en chœur, juste en empilant des tierces et il va prêcher la musique avec cette fusion. Un instant de pure émotion et
de feeling, soul bien entendu. Oui, une fête certainement pour ceux qui ici furent engagés dans ce partage.

Soul Party made by Pascal

Pascal GEORGES

Soul Party par Antoine (DevantF)

Haaaa une compilation Soul, comme c’est vaste, il faut imaginer que le sujet est énorme et comme c’est impossible à faire je ne l’ai pas fait ha ha.

Non, premier « cadeau » un dossier INROCK d’l y a 22 ans que je vous ai scanné. Mon copain REVPOP et ce dossier (puis d’autres bouquins pointus) m’ont initié, surtout que c’est aborder le sujet par les disques. (Et un titre mystère)

Parmi les périodes racontées j’en ai choisi une LA DÉCADE PRODIGIEUSE. 40 titres, trois faces de 45 minutes (et l’autre face de la K7 ? À vous de voir 😉 )

À la préparer j’ai pris un grand plaisir, de découvertes aussi, enfin écouté tout l’album de Ike & Tina Turner.

Quoi raconter ? Allez juste un focus sur deux titres :

“Otis Redding – The Stax Story (Disc 4 – Live!) -Try A Little Tenderness”

Si il fallait en écouter qu’un de cette compilation, cette version public me rend fou, Otis n’arrête pas, le concert où nous vous auriez voulu être. De la haute transe.

L’autre ? Ce titre moins connu (?) de Marvin Gaye. Marvin est un grand crooner, j’ai utilisé ce titre pour faire un coucou amoureux à ma mie qui n’est pas avec moi aujourd’hui. Titre en deux temps, mélodie tuante pour commencer, dialogue avec les chœurs et puis……. Mon cœur se serre…. Je suis un artichaut.

Ce fut un plaisir

PS : et j’ai enfin tenu mes deux engagements !! (Note de Francis: Eh oui! Et merci à toi)

Soul & Rap- Les Inrocks (à lire)

La décade Prodigieuse (à écouter)

Cd01

  1. Jerry Butler – He Will Break Your Heart , Aware Of Love -He Will Break Your Heart
  2. Mary Wells – Looking Back 1961 – 1964 Disc One -One Who Really Loves You
  3. Major Lance – Everybody Loves A Good Time (Disc 1) -The Monkey Time
  4. James Brown – Star Time, (Disc 1) Mr. Dynamite -Try Me
  5. The Impressions – The Impressions -Gypsy Woman
  6. Rufus Thomas – Walking The Dog -Mashed Potatoes
  7. Sam Cooke – Ain’t That Good News -A Change Is Gonna Come
  8. Martha Reeves & The Vandellas – 50th Anniversary, The Singles Collection, 1962-1972 Cd01 -Heatwave (Album Version Mono)
  9. Joe Tex – Hold On What You’ve Got -Hold What You’ve Got
  10. Smokey Robinson and the Miracles – The 35th Anniversary Collection – Disc Two -Going To a Go-Go
  11. Four Tops – The Four Tops -Ask The Lonely
  12. Marvin Gaye – The Master 1961-1984 (Disc 1) -Pretty Little Baby
  13. Otis Redding – Complete & Unbelievable. The Otis Redding Dictionary Of Soul -Try A Little Tenderness
  14. Sam & Dave – Hold On, I’m Comin’ -Hold On, I’m Comin’
  15. Ike & Tina Turner – River Deep, Mountain High -A Fool In Love

Cd02

  1. Wilson Pickett – The Wicked Pickett -Mustang Sally
  2. The Isley Brothers – This Old Heart Of Mine & Soul On The Rocks -I Hear A Symphony
  3. Stevie Wonder – Up-Tight Everything’s Alright -Nothing’s Too Good For My Baby
  4. Percy Sledge – When A Man Loves A Woman -When A Man Loves A Woman
  5. James Carr – You Got My Mind Messed Up -The Dark End Of The Street
  6. Aretha Franklin – Aretha Arrives -That’s Life
  7. Andrea Davis – Her Chess Years -Lonely Girl
  8. James Brown – Live At The Apollo Volume II – Disc 2 -There Was A Time
  9. The Supremes – Sing Holland-Dozier-Holland Cd2 -Medley, Stop! In The Name Of Love ….Baby Love (Live At The Copa,1967)
  10. Arthur Conley – Sweet Soul Music, The Best Of Arthur Conley -Sweet Soul Music
  11. Gene Chandler – The Girl Don’t Care -Here Comes The Tears
  12. Dionne Warwick – The Windows Of The World -I Say A Little Prayer

Cd03

  1. Ben E. King – What Is Soul -There’s No Place To Hide
  2. Tammi Terrell – Irresistible -I can´t believe you love me
  3. Solomon Burke – King Solomon -Time Is A Thief
  4. Edwin Starr – Soul Master -Stop Her On Sight (S.o.s.)
  5. Etta James – Tell Mama -I’d Rather Go Blind
  6. P. P. Arnold – The First Cut -The First Cut Is The Deepest
  7. The Dells – There Is -Stay In My Corner
  8. Jimmy Ruffin – Ruff ‘N Ready -Don’t You Miss Me A Little Bit Baby
  9. Otis Redding – The Stax Story (Disc 4 – Live!) -Try A Little Tenderness
  10. Betty Everett – There’ll Come A Time -Hold On
  11. The 5th Dimension – The Complete Soul City,bell Singles 1966-1975 Cd3 -Light Sings
  12. Gladys Knight & Pips – The Ultimate Collection -If I Were Your Woman
  13. Arthur Alexander – Arthur Alexander -In The Middle Of It All

Antoine

Soul Party par Zocalo

La musique Soul, on l’adore, on croit la connaître. Mais la confection de cette compile m’a démontré à quel point j’avais tort, combien grande était mon ignorance en la matière.
Pourtant, du rappeur autotuné jusqu’à la nausée en passant par la plus décérébrée des chanteuses de R’n’B, tout le monde fait de la Soul, tout le monde se réclame de la Soul.
Pour Deezer, Lionel Richie, Mickael Jackson, Sade et Chaka Kahn sont des artistes de Soul. Pour Spotify, Camélia Jordana, Bazbaz, Brigitte, Marie Laforêt ne le sont pas moins.
Pour faire le tour de ce vaste sujet, pas moins de quatre faces de cassettes C90 m’ont été nécessaires.

La première, la Face A, présente les grands tubes de la musique Soul. Ceux que l’on entend quotidiennement sur les radios du monde entier. C’est un peu « Musique Soul pour les nuls » en quelque sorte.
La Face B est dans la lignée de la Face A, mais avec des titres moins connus. On approfondit l’exploration des catalogues Stax et Motown, à l’exception du premier morceau qui est une commande explicite de Keith Michards. Plus jazz dans l’esprit que Soul dans la lettre, ce morceau est interprété par le corniste Rufus Harley, à la cornemuse, donc. Un
mot sur « One Too Many Heartaches » des Isley Brothers, un morceau en 6/8, une des très rares valses Soul.
Le naturel zocalien revenant au galop, la Face C présente un florilège d’artistes du monde, anglais, français, allemands, belges, japonais, qui s’expriment dans un style Soul, ou qui lui rendent hommage. Ouvertement hors sujet, cette face se termine avec deux morceaux
de Latin Soul avec les mexicains de División Del Norte et les États-Uniens de Fania All Stars.
La Face D, complètement freestyle, est une digression sur le terme « Soul », l’âme. J’y ai réuni des œuvres qui, à mon sens, transcendent une écoute ordinaire pour s’adresser directement à notre sensibilité la plus profonde.

La Face A

La Face B

La Face C

La Face D

Zocalo

Publicité

19 réflexions sur « Cadeaux des lecteurs (9): Vos compilations Soul Party! »

  1. Cadeau : un petit bonheur Soul, pour compenser mon absence de temps pour participer et proposer une compilation maison (je galère à chercher des « repreneurs » pour quelques centaines de patients que mes rares collègues hospitaliers déjà saturés ne pourront assumer à l’heure de ma retraite ; impressionnant comment le grand navire hospitalier s’est dépeuplé, que de postes médicaux et paramédicaux vides, que de lits fermés faute de bras! )
    Johnny Adams qui est un oublié de la soul (1932 1998), présente une musique de racines plutôt gospel et RnB, pas du tout funk rock comme ses acolytes de la Nouvelle Orleans, une soul classique – roots. Sa particularité est inclue dans son surnom, le canari ocre « the Tan Canary », en raison de ses capacités vocales et de ses changements d’octave qui ne justifient plus de choristes associés. Il a eu un petit succès pour trois titres ici présents :
    Realese me, Reconsider me, et surtout I won’t cry.
    Chair de poule vocale assurée.
    https://www81.zippyshare.com/v/ZXcWtQsZ/file.html
    Ce fichier est un MP3 en qualité 320, issu d’un Flac sans doute encore disponible sur le net de la version remasterisée en 2022 des bandes originales de son album de 1986 :South Side Of Soul Street : The SSS sessions.

    J’aime

    1. Merci pour le nom et le lien! C’est ça qui est fou. On croit parce qu’un artiste a eu un ou deux titres qui ont marché qu(‘on est face à un 2nd couteau, voire pire. Or, avec la soul, c’est des trésors à ne plus en finir et on se contente de compilation dans un premier temps, faute de temps pour tout écouter.
      Johnny Adams ne mérite clairement pas d’être laissé sur le bas côté. Après l’avoir écouté, c’est effectivement excellent! Encore merci.
      Francis

      J’aime

    2. Ouiiiii Je suis aussi tombé sous le charme, même si je pense être familier avec le genre, je découvre une voix, sur « Too Much Pride » « The Tender Side Of Me » ou « Release Me » quand il pousse sonnchant registre aigu. Brrr des frissons. J’ai un peu fait le plein -ohre que je suis – sur Soulseek. Merci de la découverte

      J’aime

  2. Quelques retours flash
    Pascal Georges: en parlant de « patte » sur les premiers titres je retrouve ce que je fini pas penser être « ton » son, palette très large mais c’est chouette, ce que je peux en avoir des écoutes qui ont suivi cette soyeuseté de production sans oublier « tes » claviers. Et bien content d’avoir entendu un M. Jarreau, il y a bien longtemps. Un artiste un peu oublié, un peu, mais il fut un temps, je me souviens un passage à Paris en concert et c’était le journal télévisé qui couvrait l’événement. Important le monsieur

    Zocalo, merci car même sur ce qui te semble des titres rabattus sur les radios (que j’écoute peu c’est vrai) j’ai fait des découvertes « Heaven Must Have Sent You » fait mon bonheur du moment.
    Et c’est maintenant joyeusement que j’attaque la Face B

    J’aime

  3. Ce que j’aime beaucoup c’est, à chaque thème lancé, l’incroyable pluralité des titres.
    Effectivement comme le souligne dev’, on a « nos » références et favoris, mais c’est justement là l’enrichissement du truc à têtes multiples. Et comme dit, il en manque…

    J’ai listé, pioché ça et là parmi cette somme d’approches de ce thème. Y’a les incontournables qu’on connait (ou pas, ou un peu, ou peu…) tous et puis des découvertes, forcément.
    Encore une fois ça tape et ratisse large pour le plus grand des plaisirs.
    Allez, à plus.

    J’aime

    1. Je pensais aussi que nous allions retrouver dans plusieurs de nos compiles les mêmes grands succès de la Soul, les mêmes « Me and Mrs Jones » ou ¨Sitting on the dock of the bay ». Mais non, car c’était sans compter avec notre approche de cette musique, qui nous est personnelle et différente.

      J’aime

      1. J’ai adoré la compile incroyablement serrée dans le temps de Devant, la douceur de celle de Pascal Georges, qui flirte tout du long avec le jazz et le Rythm’n Blues. Et même la non-participation de Sorgual qui est en fait un maillon essentiel de cet épisode.

        J’aime

  4. Merci pour ces riches compilations. Comme Zocalo je suis surpris par l’absence de redites et le nombre de titres que je connaissais. Mais la Soul est tellement vaste et hétéroclite. Moi vous l ‘avez compris je suis plutôt attaché à la période (classique ?) 58-69 où la voix émouvante reste l’essentiel. Je classe plus souvent les perles des années 70-75 dans le funk débutant. Le RnB je l’aime plus pour son virage reggae que sur son versant soul. Et la dérive sirupeuse, genre philadelphia sound, qui étouffe la voix dans les cordes me pèse. Je suis donc moins soul-jazz à la Pascal. Par contre pas vu de traces du monde génial de la reprise version soul dans toutes vos propositions. Et là aussi il y a de la merveille.

    J’aime

    1. Sauf erreur, il y a quelques reprises… Mais l’idée de reprises à la sauce soul pourrait être proposée pour un autre thème de compilation.
      Pour moi la soul est un continent presque aussi grand que le rock et c’est sans doute un regard d’européen et de blancs que d’avoir pu penser le contraire.

      J’aime

  5. Par rebond, je conseille l’autobiographie de Nile Rogers, sur un chapitre il a un commentaire qui fait débat. Il déteste la tiquette SOUL il ne voit pas pourquoi les oeuvres n’auraient pas pu rejoindre les bac de Pop ou rock etc.. Cette façon d’isoler l’artiste … mais moi qui suis un (mal)habile défenseur des tiquettes je me disais que pourtant… même à la palette très riches une bonne partie de la SOUL a en commun une façon de se lâcher dans le chant que l’on retrouve moins chez … les artistes blancs. Pire on a même créé la tiquette BLUE-EYED SOUL pour les blancs s’en approchant.

    J’aime

  6. Encore quelques retours, normal je prends le temps et du temps
    Chez Pascal, Glenn Hughes, cette version live est à tomber, du coup je suis parti fouiller la carrière du monsieur et ce live en particulier.
    Chez Zocalo c’est Syreeta, inconnu jusque là, qui m’a bien emballé. Donc j’ai pris ces débuts avec son parrain Stevie. De belle promesses.
    Maintenant Mister Adams … à suivre, en ce dimanche qui sera musical

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s