Une reprise qui tutoie les sommets: Nick Cave and the Bad Seeds- Stagger Lee

Certains grincheux pourront toujours dire qu’on ne joue pas le jeu, car il s’agit d’un chant traditionnel de l’histoire américaine et non d’une reprise, mais on assume! Et puis, on reste dans le thème de notre précédent billet…

Pour ceux ou celles qui l’ignorent, le thème de Stagger Lee relate l’histoire de l’assassinat par Stagger Lee de son ami William Lyons, ce dernier finissant comme il se doit en prison jusqu’à la fin de sa vie, sans doute tourmenté à jamais par l’horreur de son acte.

Nick Cave a régulièrement parsemé son œuvre de reprises et a même enregistré tout un album à ses débuts, le magnifique Kicking against the Pricks (sans doute le meilleur album de reprises de l’histoire du rock). Choisies souvent avec un goût des plus sûrs et soulignant une véritable passion musicale voire une certaine érudition, elles ont aussi été l’occasion de mettre en lumière les sources profondes des influences de Nick Cave, parfois surprenantes, surtout à ses débuts où on l’associait à la scène Batcave avec ses débordements granguignolesques.

Aussi, lorsqu’il se lance de le projet d’écrire un Murder album, nommé de manière très explicite Murder Ballads, c’est tout naturellement que cette chanson y trouve sa place. A l’écoute de la version de Lloyd Price qui l’a popularisée, on comprend aisément à quel point la vision artistique est forte et imprime la chanson. Autant vous dire aussi que les paroles de Nick Cave n’ont plus rien à voir et je vous invite à les comparer, car celles de l’australien valent leur pesant de cacahuètes pour créer une ambiance bien glauque (et dans lesquelles on peut comprendre que derrière son image ténébreuse se cache une bonne grosse dose d’humour plus ou moins noir).

Au fil des années, Nick cave a su donner une place toute particulière à ce morceau jusqu’à en faire l’un des temps forts de ses concerts, comme le prouve cette version épique de 12mn enregistrée sur sa terre natale qu’est l’Australie en 2013. On peut être certain que la jeune femme qu’il regarde sur la fin de la chanson s’en souviendra toute sa vie.

Donc, si vous aussi, vous connaissez une reprise meilleure que l’originale, vous êtes le ou la bienvenu(e) et venez nous en parler ici.

Francis

3 réflexions sur « Une reprise qui tutoie les sommets: Nick Cave and the Bad Seeds- Stagger Lee »

  1. C’est peut-être aller vite en besogne de suggérer que la version de Nick Cave est meilleure que celle de Lloyd Price. Même si l’australien a bien su s’approprier ce titre, en faire quelque chose de très personnel, la version de Lloyd est d’avantage dans mon univers.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s