La Chasse aux chansons (3)- Captain Sensible: Wot (1982)

Je sais ce que vous allez me dire. Ce morceau n’a pas sa place ici mais dans la poubelle du top50. Et alors ? Même 40 ans après, il est toujours imparable. Sans doute peu le savent mais le type avec son indéboulonnable béret rouge qui a écrit ce tube n’est nul autre que le bassiste de l’un des groupes punks les plus emblématiques, sans doute le plus drôle en tout cas.

Wot? Captain Sensible of the Damned tried to start a political party |  Dangerous Minds

En effet, Captain Sensible n’était personne d’autre que le bassiste de The Damned (et le plus bouffon d’un groupe de bouffons). A l’époque, ce morceau donnait l’impression de sortir de nulle part. En tout cas, aucune chanson ne lui ressemblait (et à vrai dire aucune ne lui aura ressemblé depuis). Et si on resitue le morceau dans son contexte, vous conviendrez certainement qu’au-delà de la basse très disco, le chant très orienté rap n’était pas forcément en retard sur son temps, au contraire.

Ecoutez comme tout fonctionne parfaitement dans ce morceau : la ligne de basse funky, le rythme avec son côté train qui avance, ses chœurs féminins un peu crétins millésimé 80’s, ce refrain stupide et même le clip est un parfait moment de déconnade bon enfant. Bref, une vraie merveille du genre. Pourquoi ? Parce qu’on n’est pas là pour se prendre au sérieux.

En fait, disons-le tout net. Outre le fait qu’il a un côté irrésistiblement drôle, ce morceau est parfait. On n’ira pas jusqu’à parler d’orfèvrerie, mais c’est un petit miracle pop, comme on en a même pas un tous les ans. Essayez de lui résister. Avouez que, dès que le morceau débute, on a qu’une envie : entendre son refrain, puis son passage ralenti avec effet stroboscopique garanti sur les pistes de dance, ou de répéter « He said Captain, I said wot », pour finir par lâcher de notre grosse voix de lion « I said wot d’ya want », rien que pour le plaisir d’entendre les greluches nous répondre en boucle « He said Captain, I said wot He said Captain, I said wot etc. ».

Simplement jubilatoire. Du grand art, je vous dis !

Francis

6 réflexions sur « La Chasse aux chansons (3)- Captain Sensible: Wot (1982) »

  1. Et oui, tout est dit, et tu l’as bel et bien dit…
    Faire de vrais tubes…
    Pff…
    du grand art… !
    Tu passes ce titre et direct le dancefloor se transforme en foule qui se la joue rappeur… ou autre bassiste, choriste…
    Bref, directement addictif et jubilatoire.
    Bonne humeur à l’appui…

    J’aime

  2. La version luxe, anglaise et bien orchestrée de chacun fait ce qu’il lui plaît de nos franchouillards « chagrin d’amour » ?Un certain cousinage quand même dans la ritournelle et le style ; version d’ailleurs je pense est un peu plus ancienne (fin 81) … mais perso « I say Wot ».

    J’aime

    1. C’est vrai que rétroactivement Chagrin d’amour était en avance et ne ressemblait à rien d’autre. A l’époque, y avait un côté trop funky pour moi… alors que Captain Sensible, y avait un truc excitant et jubilatoire pour moi. De toute façon, ça devait bouillonner dans l’air le rap/funk/disco. Mais à l’époque j’étais plus prêt pour OMD, Soft Cell que pour le funk.
      Francis

      J’aime

  3. Ce morceau est tout de même très inspiré de « Rapper’s Delight » de Sugar Hill Gang, considéré comme l’acte de naissance du rap. Ecoutez par exemple la ligne de basse pour vous en convaincre.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s